Holistic Natural Health Experts

Les boissons les moins saines

Avant de parler des boissons les moins saines, il est essentiel de comprendre l’importance et l’impact des boissons en général sur notre santé.

Notre corps est composé d’environ 70 % d’eau et pour conserver cette proportion, nous devons boire quotidiennement beaucoup d’eau et de boissons.

Hélas, aujourd’hui, dans la plupart des pays et régions du monde, les boissons les plus courantes sont pour la plupart des boissons toxiques pour la santé humaine.

Boissons toxiques

Ces boissons toxiques sont de véritables bombes d’édulcorants synthétiques, d’arômes, de colorants et de nombreux autres ingrédients toxiques. Elles nuisent à l’organisme de diverses manières et peuvent être classifiées en 3 catégories :

  • Sodas et sirops
  • Jus de fruits industriels ou pasteurisés
  • Boissons alcoolisées
Toxic drinks Holistic Natural Health Experts Sustainability Greenliving Holistichealth

Sodas et sirops

Les plus grand fléaux de l’apport toxique de substances, les sodas et sirops ont inondé le marché, remplaçant les classiques jus de fruits « sains ».

Produites par les industries agro-pharmaceutiques, ces boissons toxiques sont directement responsables de nombreuses maladies liées au mode de vie qui sont montées en flèche en quelques décennies. En voici quelques exemples :

  • Diabète
  • Obésité
  • Maladies cardiaques
  • Addiction au sucre blanc
  • etc.

La plupart du temps, les sodas ne sont que de l’eau additionnée de dizaines d’additifs tels que des colorants, des arômes, des édulcorants et des conservateurs. Certaines étiquettes font davantage penser à de la science-fiction qu’à une boisson…..

La majorité des sirops n’ont tout simplement jamais contenu un seul fruit. Comme les sodas, il s’agit d’une soupe chimique à base d’eau, avec des additifs pour l’épaissir. Le prix est imbattable, tout comme les dégâts sur la santé.

Jus de fruits industriels ou pasteurisés

L’idée d’introduire les jus de fruits comme boissons quotidiennes est une conséquence du régime alimentaire industrialisé et ultracarné qui a été progressivement introduit aux États-Unis dans la période qui a suivi la Seconde Guerre mondiale.

Fortement carencée en vitamine C, cette alimentation déséquilibrée a entraîné une explosion des maladies cardiovasculaires. Les jus de fruits, vendus comme sains et pleins de vitamines, ont à leur tour envahi le marché.

En réalité, cela a permis aux multinationales de l’agroalimentaire de vendre des millions de tonnes de fruits de mauvaise qualité, transformés en concentrés, ce qui facilite leur conservation et leur transport. La quasi-totalité des jus de fruits industriels sont fabriqués à partir de ces concentrés.

Les concentrés sont des jus de fruits qui ont été concentrés (une partie de l’eau contenue dans le jus est retirée) et pasteurisés (soumis à 80° pendant environ 30 secondes), ce qui signifie que les vitamines et les antioxydants sensibles à la chaleur sont complètement détruits.

Pour améliorer leur goût et les conserver plus longtemps, ces concentrés peuvent être enrichis de toutes sortes d’additifs, tels que des arômes, des conservateurs, des colorants (pour obtenir cette couleur orange brillante du jus d’orange !), des sucres et d’autres substances.

Ce concentré peut être conservé pendant une longue période (plus d’un an !). Pour obtenir le jus de fruit final, le fabricant prend simplement ce concentré, y ajoute de l’eau et le place dans un emballage attrayant dans les rayons des supermarchés.

Mais il y a pire. Une boisson appelée « jus de fruit » peut être un simple soda… beaucoup de gens confondent les deux.

Boissons alcoolisées

Malheureusement, les boissons alcoolisées ne sont dépassées que par les sodas en termes de popularité, alors quoi de mieux que de vendre… des sodas alcoolisés !

Les jeunes raffolent de ces boissons qui ont l’avantage de rendre les consommateurs accros et de les habituer à la consommation régulière d’alcool. Consommées froides, ces boissons sucrées font fureur et leur consommation ne cesse d’augmenter, pour le plus grand malheur des jeunes.

Culturellement, la consommation d’alcool est sacralisée dans tous les pays ayant une grande culture œnologique. Même le meilleur vin ne contient rien d’exceptionnel, rien que l’on ne puisse pas trouver dans les fruits ou les boissons fermentées.

Mais malgré un taux d’alcool moyen de 12 %, le vin a été considéré comme thérapeutique par les consommateurs les plus extrêmes.

Nous disons  » a été  » car, depuis des années, il descend du piédestal sur lequel il a été injustement placé.

Pour les femmes enceintes, la tolérance aux boissons alcoolisées est… nulle. Il a fallu des générations d’enfants sacrifiés pour que les troubles neurologiques et du développement causés par une consommation d’alcool, même modeste, soient enfin reconnus.

S’il est vrai qu’un adulte en bonne santé peut tolérer une petite dose occasionnelle d’alcool, il n’en va pas de même pour une consommation régulière, à laquelle est exposée la majorité de la population, en particulier les jeunes.

Nous ne parlons même pas des alcools forts consommés directement ou associés à des cocktails ou autres boissons.

L’image que l’on a de l’abus d’alcool est celle d’un alcoolisme caricatural, alors que l’alcoolisme social est beaucoup plus répandu. Le phénomène de tolérance (l’organisme supporte mieux l’alcool et des doses de plus en plus fortes lorsqu’il est consommé régulièrement) y est pour beaucoup.

Y a-t-il une solution ? Oui, et elle est simple : ne consommez pas de boissons alcoolisées !

Et si vous le voulez absolument… seulement à de rares occasions (2-3 x par an), ce qui évitera la dépendance et le piège de l’alcoolisme social !

Black Tea Plant Holistic Natural Health Experts Sustainability Greenliving Holistichealth

Recevez de l’aide pour vos problèmes de santé

Boissons les moins saines

Les boissons les moins saines sont différentes des boissons toxiques. Elles ne sont pas industrielles mais biologiques, mais ne doivent être consommées qu’en petites quantités et sont déconseillées pour deux raisons importantes :

  • Teneur élevée en sucre
  • Traitement subi

Préférez toujours les fruits aux jus de fruits, même biologiques. Les boissons fermentées et les thés froids, même biologiques et complets, contiennent des quantités importantes de sucre et ne devraient être consommés qu’occasionnellement.

Teneur élevée en sucre

Pour remplacer les sodas, enfin reconnus comme mauvais pour la santé, les boissons biologiques à base de thés, de fleurs ou de tisanes froides se sont multipliées dans les rayons des supermarchés.

Sans additif, ni colorant, ni arôme, ils contiennent néanmoins trop de sucre.  Ils ne doivent donc être consommés qu’occasionnellement.

Traitement subi

Les boissons à base de cacao, de chicorée ou de céréales peuvent être de qualité moyenne, contenant du sucre blanc et d’autres additifs tels que l’arôme « vanilline » très répandu. En outre, des émulsifiants tels que la lécithine de soja ou de tournesol (OGM) peuvent être utilisés pour rendre la boisson plus homogène.

En revanche, dans les mêmes catégories, vous trouverez des boissons 100 % saines à base de cacao biologique pur, de sucre de coco et de super-aliments comme la maca.

Il n’en reste pas moins que le café de céréales biologique est fabriqué à partir de céréales torréfiées, ce qui pose les mêmes problèmes que pour la torréfaction du café.

Boissons les mois saines les plus consommées

Deux boissons devancent de manière frappante toutes les autres : le thé noir et le café.

La consommation de thé et de café est pratiquement universelle. Avec le thé noir, le café est l’une des boissons les plus consommées au monde. Malheureusement, il n’est pas rare de rencontrer des personnes dont la seule boisson de la journée est… une tasse de café. Rappelons que le café n’étanche pas la soif, au contraire, il déshydrate et coupe la sensation de soif.

Mais que consomment réellement la plupart des gens ?

Quant au thé, il est souvent présenté en poudre dans des sachets, insipide, plein de pesticides et parfois agrémenté d’arômes et de colorants.

Bon marché, ces thés s’achètent en maxi-boîtes pour un prix dérisoire. Et puis il y a les thés des machines automatiques au goût de citron tout aussi chimique. Lorsqu’une boisson devient aussi populaire que le thé, la qualité ne peut suivre la demande et la médiocrité envahit inévitablement le marché.

Avec le café, le problème est le même, voire pire.

Mélanges de cafés lyophilisés ou cafés de marque peuvent, avec le robusta, les pesticides et une torréfaction défiant toute concurrence, finir par vous donner une gastrite ou, au contraire, être si insipides qu’ils agissent comme un somnifère. Le curseur peut varier de l’un à l’autre, selon la marque et le pays.

Quant aux capsules de café, qui ne contiennent pas de café… mais des substituts chimiques avec des arômes artificiels, beaucoup de gens seraient surpris de découvrir ce qu’ils consomment sous prétexte de commodité.

Le café et le thé biologiques de haute qualité sont chers et peu de gens peuvent se les offrir au quotidien. Néanmoins, nous vous recommandons d’être intransigeant sur la qualité, car votre santé en dépend.

Le café

Le vrai problème du café est la torréfaction, qui entraîne la formation de molécules indésirables et nocives pour l’organisme. Elle entraîne notamment la formation d’AGE (Advanced Glycation End products), également appelées molécules de Maillard (glycation des protéines par les sucres) et d’acrylamide (que l’on retrouve dans les aliments frits comme les frites).

La torréfaction du café, même douce, pose donc un problème. La glycation favorise le vieillissement de nos tissus et les acides contenus dans le café acidifient fortement l’organisme.

Par conséquent, ne buvez pas de café si vous n’en avez pas l’habitude, sinon ne consommez que de l’Arabica pur, avec modération. De plus, préférez le café filtré, car le filtre retient une grande partie de deux molécules problématiques pour les vaisseaux sanguins (cafestol et kahweol).

Le thé

Le thé noir est oxydé et fermenté. Lorsqu’il est chauffé, il perd une partie de ses antioxydants, raison pour laquelle on lui préfère le thé vert. Le thé noir est consommé pour son goût et son arôme et, comme le café, pour son effet stimulant, car il contient des alcaloïdes tels que la caféine, la théobromine et la théophylline.

Ces alcaloïdes psychostimulants sont également présents dans le café, le cacao, le guarana, le maté et la noix de kola.

Le thé noir est intéressant pour ses polyphénols, tels que les flavonoïdes, qui sont d’importants antioxydants. Il contient également des vitamines et des minéraux, en quantité variable selon les thés, ainsi que des tanins qui peuvent en réduire l’absorption. La consommation de plusieurs tasses de thé noir par jour peut donc être problématique pour certaines personnes.

La solution ? Variez votre consommation de boissons et profitez-en pour consommer avec modération des thés d’exception.

Pour en savoir plus sur la santé holistique, veuillez consulter notre bibliothèque gratuite, qui regorge de sujets tels que ceux-ci, couvrant un large éventail de sujets rédigés par des experts en santé naturelle holistique.

Rejoignez-nous, et vivez votre meilleure vie !

S'inscrire gratuitement

N'oubliez pas de vous inscrire à notre adhésion holistique GRATUITE pour avoir un accès illimité à notre bibliothèque holistique et plus encore !